Image

Laurent Vautrin / Picturetank VAL0049202

En l’espace de 6 ans, Bernard Aiout, RMiste père de quinze enfants a perdu deux garçons et une fille en détention. Louise-Françoise, 20 ans, “étouffée pendant la nuit” selon les explications de l’administration pénitentiaire. Le 26 mars 1997, Jean-Fréderic, 21 ans, décède au mitard de la maison d’arrêt d’Elsau, à Strasbourg. Bernard Aiout ne croit pas au suicide de son fils, qui voulait refaire sa vie dans le sud. Le 19 juillet 2000, c’est au tour de Fabrice, 21 ans , de décéder au commissariat central de la ville de Strasbourg.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s