« Il était si plein de vie… »

Par défaut

Mardi 7 avril, alors que « même le ciel se met à pleurer », comme le soufflera l’un des frères de Belkheir, des familles attendent leur tour de visite devant les lourdes portes vertes de la maison d’arrêt des Baumettes. Un rassemblement a été organisé par ses proches.

Plusieurs portraits du jeune homme, au large sourire, un bandana bleu dans les cheveux, ont été affichés devant l’entrée de la prison. Ses trois frères sont venus de Toulouse et Paris. Des amis sont là aussi. Les représentants de la Ligue des droits de l’homme et de l’Observatoire international des prisons également.

Sur une cabine de chantier située sur le côté, à nouveau ce portrait joyeux et un texte qui raconte un peu l’histoire de Belkheir :

« C’était un jeune homme formidable, généreux, vivant, il serait devenu un grand chanteur. Il a enflammé de nombreuses soirées et embelli de nombreuses journées, à Oran, à Paris, à Marseille.

Il a fait une erreur de parcours en août 2008, assumait son erreur et purgeait sa peine (…) Il attendait patiemment de sortir et d’effacer ces moments. »

Hacène, un ami du couple, raconte qu’elle venait le voir « deux fois par semaine à vélo, depuis La Belle de Mai, autrement dit à l’autre bout de la ville ». Il y a un mois, il avait eu une autorisation de sortie de quelques heures pour se présenter à une formation de cuisinier, pour laquelle il avait été retenu.

« Il se projetait dans l’avenir, il était dans une dynamique positive », assure son avocat, Me Dalançon, qui lui avait rendu visite quelques jours plus tôt.

« On faisait plein de projets, on avait plein d’envie, raconte sa compagne. Aller en Algérie, voir sa mère, passer le permis de conduire, avoir des enfants, ouvrir un restaurant… il était si plein de vie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s