Le rapport du professeur Albrand sur le suicide en prison

Par défaut

Ce nouveau décès est intervenu au lendemain du refus du professeur Louis Albrand, auteur d’un rapport sur la problématique du suicide dans les prisons françaises, de se rendre au ministère de la Justice pour la remise officielle de cette enquête, parce que, a-t-il estimé, l’administration pénitentiaire l’aurait volontairement édulcoré.

Dans ce contexte, l’OIP a demandé la constitution d’une commission l’enquête indépendante placée sous l’égide du Contrôleur général des lieux de privation de liberté…

La France détient le record d’Europe en matière de suicide. L’an dernier 115 détenus se sont donné la mort en prison. « On en recense déjà 43 depuis le début de l’année », déplore Jean-Claude Aparicio, de la Ligue des droits de l’homme Marseille.

Les proches de Belkheir ont déposé plainte pour non assistance à personne en danger :

« La prison tue, ce système est indigne et inhumain et nous le cautionnons tous. Ceux qui y sont enfermés sont des pauvres, des exclus, des étrangers, des fragiles, mais également des bons vivants, des casses cous, des révoltés, des hommes formidables tout autant que chacun de nous.

Les solutions contre la violence ne résident pas dans la violence mais dans l’éducation, la solidarité, l’intelligence, l’amour, dans la construction d’une société solidaire, juste, compréhensive et libertaire. »

Photo : le portrait de Belkheir Adil à l’entrée de la prison des Baumettes à Marseille, le 7 avril 2009 (Rémi Leroux).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s